United Hatzalah est une famille !

En Israël, les premiers intervenants médicaux d’urgence de United Hatzalah sont une famille

La semaine dernière a été marquée par le Jour du Souvenir et le Jour de l’Indépendance de l’Etat d’Israël. Du fait de la menace de la propagation du Covid-19, durant ces jours de commémoration, le gouvernement israélien a verrouillé le pays dans le contexte du confinement. Les familles n’ont donc pas pu venir se recueillir sur les tombes de leurs proches. Les secouristes de United Hatzalah ont pu néanmoins se rendre dans les cimetières militaires le jour de Yom Hazikaron, à la place des membres des familles qui ne pouvaient se déplacer. Ils ont récité le kaddish pour les soldats tombés au combat, ont déposé des fleurs sur leurs pierres tombales. Et ils se sont tenus en silence devant les tombes des soldats pour rendre hommage à ces héros, qui se sont sacrifiés pour le pays.

Yehuda & Inbal Hess

Yehuda Hess et son épouse Inbal, présents parmi les volontaires de United Hatzalah, sont venus rendre visite à la famille d’un soldat mort au combat. Cette famille, comme toutes celles qui n’ont pu se rendre au cimetière sur la tombe de leur enfant perdu, a été très touchée de la visite de Yehuda et de son épouse. Yehuda et Inbal sont venus avec une rose et ont discuté avec les membres de la famille, en les soutenant dans un esprit de solidarité, face à cette douleur indicible.

Inbal a exposé ce que le bénévolat signifie pour elle : « Quand je reçois une notification d’urgence de United Hatzalah, je sais que j’ai le privilège de pouvoir aider et de sauver une vie et c’est une impression incroyable ». Elle poursuit en disant que « United Hatzalah est une famille ». «  Mon époux et moi-même répondons aux appels d’urgence et nous venons en équipe. C’est une sensation hors du commun de savoir que nous nous déplaçons en couple pour secourir la population israélienne ; intervenir ensemble nous conforte dans l’idée que United Hatzalah est une grande famille ».

Sauver des vies en couple !

Parmi ses autres rôles pour l’organisation, Yehuda se porte volontaire comme dispatcher. Compte tenu de son rôle, il n’est pas en mesure d’agir directement sur le terrain, mais lui et les autres volontaires de la Centrale 1221 traitent plus de 2 500 appels par jour et doivent immédiatement être très réactifs. Yehuda trouve le travail au centre d’urgence passionnant. « Je peux prendre connaissance de toutes les interventions des secouristes bénévoles de United Hatzalah, à travers le pays, et c’est vraiment stupéfiant » déclare Yehuda. « Le Moked – le centre de répartition du 1221 – est le cœur du système de United Hatzalah, et je suis fier d’en faire partie ». 

Yehuda a beaucoup d’admiration pour son épouse Inbal ; il était heureux lorsqu’elle lui apprit qu’elle allait suivre la formation pour devenir secouriste bénévole. Yehuda a déclaré : « ma femme a obtenu son diplôme avec mention ; depuis, nous avons traité de nombreux appels d’urgence et avons pu secourir de nombreuses personnes, ensemble ».

Des centaines de couples, comme Yehuda et Inbal, ainsi que des parents avec leurs enfants, sauvent des vies au sein de l’organisation, et c’est une sensation fabuleuse qui amplifie ce sentiment d’appartenance à cette grande famille qu’est United Hatzalah – משפחת איחוד הצלה.


Soutenir United Hatzalah, c’est prendre part à ce sentiment de solidarité en donnant à ces super-héros d’Israël les moyens de sauver des vies. C’est faire partie intégrante de cette grande Famille au service de la Vie !

Eli rentre à la maison !

Remis du coronavirus, notre Président-Fondateur, Eli Beer, rentre en Israël au sein de sa famille

Eli a été hospitalisé à Miami le mois dernier après avoir contracté le coronavirus alors qu’il était en voyage pour lever des fonds au profit de United Hatzalah. Malgré son jeune âge et son parfait état de santé, il a été rapidement très affecté par la maladie et a passé trois semaines dans le coma, intubé sous respiration artificielle.

Il y a quelques jours, Eli s’est enfin réveillé et il a été rapatrié en Israël ce mardi 21 avril, Yom Hashoah, dans le jet privé de la fondation Miriam & Sheldon Adelson. Un hommage digne d’un prince pour l’homme qui valait des millions de vies, quand Israël a accueilli en grande pompe le Président-fondateur de l’organisation qui a révolutionnée le monde de la médecine d’urgence. Il revenait au sein de sa famille et de tout Israël qui suivait en LIVE son arrivée sur le tarmac de Ben Gourion.

Avant d’aller à Miami, où il a attrapé le virus, Eli Beer s était rendu en Inde et à Londres. Son état de santé s’étant détérioré très rapidement, il a dû être plongé dans un coma artificiel pendant plus de trois semaines. En tout, il sera resté loin de sa famille durant près de 4 mois.

Avant d’être intubé, il avait tenu à enregistrer une vidéo pour expliquer au public que son état de santé était grave :

 

« Ma situation est compliquée, ma respiration se détériore… J’ai besoin de vos prières, de vos bonnes actions ; j’ai besoin que vous souteniez nos secouristes bénévoles en Israël qui sauvent des vies au péril de la leur ! »

 

Vidéo de Nas Daily : Le Miracle du COVID-19 

Malgré l’absence d’Eli, nous avons pu continuer nos actions, et ce grâce à votre formidable mobilisation. Nous avons réussi à lancer un projet d’aide humanitaire révolutionnaire qui a répondu à plus de 25 000 appels, et aidé plusieurs milliers de personnes âgées confinées ; tout cela, en l’honneur d’Eli Beer.

Cliquez ici pour voir les réactions et Tweets de toute la classe politique et médiatique sur le retour d’Eli Beer

Nous nous sommes réjouis de vivre ce moment émouvant, suivi en direct par tous les citoyens d’Israël et aux quatre coins du monde, jour de Yom Hashoah. Nous vous remercions du fond du cœur pour vos prières, votre soutien et votre générosité qui nous permettent chaque jour, en toutes circonstances, de continuer à sauver des vies !

 

LIVE | Revivez le Direct du retour d’Eli Beer en vidéo :

 

Continuons à prier pour Eliezer Yehouda ben Haya afin qu’il puisse reprendre rapidement son poste de commandant au sein de l’organisation.

Continuez de soutenir les secouristes bénévoles d’Israël en première ligne dans la lutte contre le Covid-19 en cliquant ici. 

 

#COVID19 : Les secouristes d’Israël s’adressent à vous !

Nous sommes sur le terrain pour vous ! #RestezChezVous

Donnez au fonds d’urgence
contre le Covid-19 :
https://unitedhatzalah.fr/coronavirus

Soutenez les secouristes bénévoles de United Hatzalah :
France 📞 01 77 47 39 00  📞 Israël 02 622 0350


En cas d’urgence ou de besoin d’aide humanitaire :
Faites le
📞 1221  

☎️ 1221 Assistance pour tous !

Composez le 1221 : un nouveau centre de dispatch national traite les urgences humanitaires en Israël, dans ce contexte de coronavirus et de confinement imposé à toute la population israélienne.

A l’initiative de l’organisation israélienne de secours United Hatzalah, 30 000 bénévoles répondent depuis dimanche aux urgences humanitaires sur tout le territoire israélien, en partenariat avec l’Association des centres communautaires et Lev Echad, qui se sont associés dans ce contexte de pandémie mondiale pour répondre aux appels d’urgence à travers tout le pays.

Le nouveau partenariat a donné naissance au plus grand groupe d’aide humanitaire opérant actuellement en Israël.


La mission du nouveau centre de dispatch est de mobiliser des volontaires pour porter secours aux personnes âgées, aux personnes handicapées, aux personnes isolées à domicile, et ce le plus rapidement possible. Le premier jour, la hotline du 1221 a répondu à plus de 3600 appels, chiffre qui augmente chaque jour. Cette initiative, qui est surnommée « 1221 Assistance pour tous », utilise la technologie révolutionnaire développée par United Hatzalah pour localiser immédiatement les volontaires les plus proches en se basant sur le GPS de leurs téléphones et les alerter d’une urgence humanitaire à proximité.

L’initiative, rendue possible grâce à l’aide financière de la Fondation familiale Inbar & Marius Nacht, a reçu les éloges du ministre de la Défense, Naftali Bennett, qui a promis le soutien de son ministère, ainsi que celles du Président israélien, Reouven Rivlin, qui a qualifié le projet de « soutien extraordinaire à la population » et tenait à remercier United Hatzalah sur les réseaux sociaux. Le Ministère de l’égalité sociale transmet également les demandes d’aide qu’il reçoit.

Le numéro d’urgence est le même que le centre d’appels de United Hatzalah, le 1221, qui traite à l’heure actuelle déjà plus de 2 500 appels par jour concernant les urgences médicales.

Les appels humanitaires sont immédiatement redirigés vers les dispatcheurs de la Hotline qui ont reçu une formation spécialisée afin de répondre de façon pertinente aux besoins des personnes qui appellent. En plus des appels téléphoniques réguliers, répondus en 70 langues, les dispatcheurs traitent aussi les appels en langue des signes par un système de chat vidéo. Le centre de dispatch est ouvert de 8h à 22h, six jours par semaine.

Tous les volontaires qui se sont inscrits pour participer à l’initiative ont été équipés d’une application smartphone spécialisée, qui permet, grâce un système de géolocalisation, d’aviser immédiatement les cinq intervenants les plus proches en cas d’urgence humanitaire.

Ce service d’urgence exceptionnel comprend une assistance médicale dispensée par des secouristes qualifiés de United Hatzalah pour les personnes blessées ou malades, avant l’arrivée d’une ambulance. Un soutien logistique est prévu pour récupérer et déposer des médicaments, pour l’apport de fournitures médicales et pour l’approvisionnement de nourriture à domicile.

Il est prévu également un soutien psychologique pour les personnes âgées et pour celles immobilisées chez elles en raison de la réglementation COVID-19 ; y compris une assistance téléphonique pour les personnes en quarantaine, ainsi qu’une assistance aux personnes handicapées.

Le vice-président des opérations de United Hatzalah, Dov Maisel, a expliqué les raisons de cette initiative. « Pendant la crise actuelle en Israël, les volontaires de United Hatzalah répondent toujours aux urgences médicales à travers Israël (…) Nous avons décidé de nous mobiliser avec nos partenaires et de fournir un réseau national de bénévoles qui porteront une aide aux personnes âgées, aux personnes handicapées et à d’autres personnes ayant besoin d’aide à cause de l’isolement. Nous avons réorganisé notre centre de dispatch afin de l’utiliser pour la nouvelle initiative et ouvert un tout nouveau centre d’opérations ainsi que l’adaptation de notre application smartphone spécialisée pour intégrer le reste des bénévoles qui participent au programme ».

Le directeur général de l’Association israélienne des centres communautaires, Raz Frohlich, a déclaré, qu’en collaboration avec les conseils locaux et régionaux, avec United Hatzalah et Lev Echad, « son association allait fournir une réponse humanitaire d’urgence tout en renforçant la résilience de chacune de ces communautés pendant cette période d’urgence. De plus, nous nous concentrerons sur la constitution des ressources communautaires nécessaires pour que cette situation se termine enfin. »

Le président de Lev Echad, Erez Eschel, a ajouté : « En partenariat avec United Hatzalah et l’Association israélienne des centres communautaires, nous travaillerons à fournir une réponse humanitaire d’urgence à la majorité des besoins de la population israélienne et nous planterons les germes des fondations nécessaires à la disparition de cette situation. »

Dans ce contexte de pandémie « Covid-19 » qui a atteint un record mondial de plus de 30 000 morts, dont les deux tiers en Europe, les équipes de United Hatzalah en partenariat avec Lev Echad et avec l’Association des centres communautaires, vous aident à faire face à ce terrible fléau mondial, en vous permettant de rester chez vous, limitant ainsi de manière intensive le risque de la propagation du coronavirus, tout en vous fournissant l’assistance médicale nécessaire en cas d’urgence.

La campagne internationale de levée de fonds est ouverte sur le site officiel de United Hatzalah en français :
Vos dons sur unitedhatzalah.fr/coronavirus

⭕ Plongé dans le coma, le dernier message de notre Président

COMMUNIQUE DU 25.03.2020

Chers amis,

Comme vous le savez certainement, Eli Beer, diagnostiqué positif au Covid-19, est actuellement hospitalisé à l’hôpital de Miami en soins intensifs. Il a été placé en coma artificiel et mis sous respirateur.

Avant d’être plongé dans le coma, Eli Beer, alité et en souffrance respiratoire, a tenu à enregistrer une vidéo afin de demander au monde entier de continuer à soutenir les secouristes bénévoles de United Hatzalah pour qu’ils puissent continuer à sauver des vies au péril de la leur, mais dans des conditions optimales, en leur fournissant du matériel de protection ainsi que du matériel médical pour sauver les malades.

 


Le coronavirus a décimé l’économie israélienne, le taux de chômage est passé  à 22% et toute la population est en confinement. Nous n’avons aucun soutien du gouvernement israélien et nous connaissons une augmentation significative du nombre d’appels d’urgence qui nous coûte 26 000 € de plus par jour

Si nous ne pouvons répondre au millier d’appels quotidiens, ni protéger nos 6 000 secouristes sur le terrain, nous limitons notre capacité à porter secours à la population israélienne. 

Nous demandons à l’ensemble de la communauté de contribuer généreusement, selon les moyens de chacun, afin que nous puissions, non seulement sortir de cette pandémie globale qui touche l’humanité, mais aussi continuer, comme nous le faisons depuis plus de 30 ans, a sauver des millions de vies, chaque année, ensemble !

 FAIRE UN DON 

Faites un don directement en ligne :

hatzalah.fr/coronavirus

🇫🇷 01 77 47 39 00     🇮🇱  02 622 0350

Il interrompt sa prière et sauve un bébé de 6 mois

Après être arrivé en moins d’une minute sur les lieux de l’incident, Israel Chavit, secouriste bénévole de United Hatzalah à Hadera, a sauvé un nourrisson qui s’étouffait.

« J’étais en train de prier Min’ha à la synagogue quand j’ai reçu une alerte sur mon application GPS d’urgence. L’alerte indiquait qu’une toute petite fille de six mois était en train de s’étouffer. J’ai arrêté ma Téfila et je me suis rendu le plus vite possible sur les lieux – en moins d’une minute – grâce à ma moto-ambulance. J’ai vu un groupe de personnes debout autour de deux parents qui tenaient le bébé […] J’ai demandé à prendre le bébé qui suffoquait, ce qui voulait dire que ses voies respiratoires étaient partiellement obstruées ». Après plusieurs manipulations, Dieu soit loué, Israel sauve la vie du nourrisson. « Un petit morceau d’emballage alimentaire était coincé dans la trachée », explique-t-il.

Il nous arrive parfois de porter un jugement critique sur des personnes quittant précipitamment les offices, ou même ne pouvant s’y rendre. Cette histoire miraculeuse doit nous rappeler de les regarder avec bienveillance et sans a priori, car sauver une vie repousse toutes les Mitsvot de la Torah !

Ces super-héros en gilet orange répondent quotidiennement à plus de 1500 appels d’urgence, 365 jours par an, et gratuitement. Vous pouvez les soutenir en cliquant ICI et leur donner les moyens de sauver des vies en Israël !

En cas d’urgence médicale en Israël, faites le 1221

Enceinte de 9 mois, elle sauve un jeune homme électrocuté dans une piscine

Cette mère de cinq enfants, sur le point de donner naissance au sixième, s’est précipitée pour sauver la vie de l’enfant d’un inconnu.

Oshrat
Oshrat Mualem est vice-présidente du marketing à Radio Kol Barama et secouriste bénévole de United Hatzalah

Vendredi dernier, vers 1h30, deux jeunes ont été électrocutés dans une piscine. L’un des jeunes hommes a été sorti de la piscine sans connaissance. Il ne respirait pas et n’avait pas de pouls ni de signe de vie.

Un deuxième jeune homme, qui avait sauté dans la piscine pour sauver son ami, a également été électrocuté et se trouvait dans un état modéré.

Plusieurs pistes mènent à l’idée qu’il y avait un câble électrique dénudé dans la piscine quelque part. Les premiers secours médicaux sur place ont été Yossi et Oshrat Mualem de Givat Ze’ev, tous les deux secouristes bénévoles de United Hatzalah, fiers parents de cinq enfants, qui sont sur le point d’accueillir leur sixième enfant, Oshrat étant enceinte de 9 mois.

« Nous étions à une fête de famille à proximité du lieu de l’incident », a déclaré Oshrat. « Le centre de commandement de United Hatzalah (📞1221) nous a informés de l’urgence et nous nous sommes précipités pour soigner le jeune homme. Lorsque nous sommes arrivés, nous avons constaté que ses amis avaient déjà enlevé sa chemise et l’avaient préparé aux soins. Nous avons approché le patient et j’ai commencé à lui faire un massage cardiaque. Mon mari a commencé la ventilation des voies respiratoires. Alors que nous étions en pleine réanimation cardio-pulmonaire, l’ambulance est arrivée et a rejoint nos efforts. »

Une fois que le premier patient a été placé dans l’ambulance, alors qu’il était toujours en réanimation, Oshrat est allé voir l’autre jeune homme qui souffrait d’un choc émotionnel et a commencé à le calmer et à le soigner.

« Je suis encore nouvelle dans ce domaine, mais mon mari le fait depuis des années », a ajouté Oshrat. « Pour moi, peu importe si je suis enceinte de neuf mois ou non, si je peux aider à sauver une vie, je le ferai », a-t-elle déclaré.

Oshrat est vice-présidente du marketing de Radio Kol Barama depuis les dix dernières années. Son mari est enseignant et membre du conseil municipal de Givat Ze’ev.

« J’ai rejoint l’unité féminine de United Hatzalah parce que j’ai pensé que c’était la bonne chose à faire. Malgré le fait que je sois dans l’unité des femmes, “qui envoie principalement des femmes pour aider à soigner d’autres femmes victimes d’une urgence médicale”, je réponds régulièrement à toutes les urgences qui se produisent dans mon voisinage, et souvent avec mon mari. Nous avons récemment pratiqué un massage cardiaque sur une femme palestinienne au point de contrôle de Shaufat », a-t-elle ajouté.

Même si je suis enceinte de neuf mois, je n’ai jamais un instant hésité à me précipiter pour commencer les compressions car c’était ce qu’il fallait faire

« Toute l’idée de sauver des vies et de United Hatzalah me parle vraiment », a déclaré Oshrat. « Nos enfants reçoivent un message très fort en ce qui concerne la valeur de sauver une vie car ils nous voient agir ensemble. Nous ne pensons pas que cela se fasse au détriment de nos enfants, mais plutôt comme un outil éducatif pour les aider à apprendre et leur montrer ce que nous croyons être important. Même si je suis enceinte de neuf mois, je n’ai jamais un instant hésité à me précipiter pour commencer les compressions car c’était ce qu’il fallait faire. J’ai reçu tellement de témoignages de gens qui m’ont remerciée pour ce que nous avions fait, dans ce cas dramatique comme dans les précédents, cela me fait chaud au cœur et me donne toute la raison pour laquelle je dois continuer à me dépêcher d’aider les autres quand ils en ont besoin. Je suis reconnaissante d’avoir eu la possibilité de faire partie de l’équipe qui a sauvé une vie vendredi. »

« Maman s’est effondrée dans mes bras… »

« Maman s’est effondrée dans mes bras. J’avais 19 ans et demi et maman venait de faire un AVC… Je l’ai tenue. Longtemps. Autour de moi se trouvaient mes trois petites sœurs et mon petit frère de 3 ans qui me regardaient. Mais je ne savais pas quoi faire… Nous avons attendu l’ambulance presque une demi-heure. C’était comme l’éternité… Maman n’a pas repris connaissance. Elle a été hospitalisée pendant une semaine et elle est décédée.
Durant les 7 jours des « Shiva », j’ai éprouvé à maintes et maintes reprises ce sentiment d’impuissance ressenti lorsque maman était dans mes bras…
Lorsque nous nous sommes levés de la semaine de deuil, j’ai décidé que cela n’arriverait plus jamais ! J’ai décidé de me former au secourisme et j’ai rejoint, en tant que secouriste bénévole, l’organisation United Hatzalah.
Depuis ce jour-là, je suis intervenu dans des centaines d’urgences médicales. J’ai porté secours à de nombreuses personnes et j’ai sauvé des vies !

Davidi Dahan
Davidi Dahan est secouriste bénévole dans l’unité de Modiin Illit

Il y a quelques jours, j’ai reçu une alerte pour un enfant victime de dyspnée aiguë. Le centre de commande d’Hatzala (📞1221) m’annonce sur mon application que je suis à proximité des lieux. Il est 2:00 du matin, je bondis de mon lit et j’arrive sur place en quelques minutes. Je trouve une enfant de 2 ans en détresse respiratoire. Je lui dispense immédiatement les soins préhospitaliers, tout en rassurant la famille, jusqu’à l’arrivée de l’ambulance…
Dans le couloir menant à la salle de séjour, se tenaient, debout, ses petits frères, inquiets, m’implorant du regard, ils demandaient ce qui se passait. Je leur souris et leur dis que l’on prenait soin de leur sœur, que tout irait bien… L’image de mes sœurs et de mon frère me regardant, alors que maman était allongée et inanimée dans mes bras, m’est revenue brutalement. Elle me revient souvent… Mais aujourd’hui, je sais ce qu’il faut faire pour porter secours. Le visage de Maman, je le vois aussi lors des réanimations ou des traitements que je prodigue lors des interventions. C’est cette image qui monte à mon esprit et me donne la volonté et la force de continuer, jour après jour, à sauver des vies ! »

Davidi Dahan (27 ans)
Secouriste bénévole de United Hatzalah, section Modiin Illit

Soutenez les héros de United Hatzalah ! Vos dons ici